Home / Non-English Resources / Français / Communication sur le progres

Communications sur le Progrès

En janvier 2003, le bureau du Pacte Mondial a introduit une nouvelle disposition relative aux «Communications sur le progrès». (Directives pour la Communication sur le progrès.) Cette disposition demande aux sociétés participantes de communiquer avec leurs parties prenantes (consommateurs, employés, syndicat, actionnaires, médias, pouvoirs publics, etc.), chaque année, sur les progrès accomplis dans l'intégration des principes du Pacte mondial, en utilisant leur rapport annuel, rapport de développement durable ou autres rapports public, leur site web ou autres moyens de communication. 

Les entreprises qui ne présentent pas de communication annuelle sont rayées de la liste des participants au Pacte Mondial. Cette mesure est nécessaire pour garantir l’intégrité de l’initiative. La communication sur les progrès réalisés est un moyen important de démontrer l’attachement de l’entreprise participante au Pacte Mondial et à ses principes. C’est aussi un moyen d’exercer une influence, de faciliter l’acquisition des connaissances, de stimuler le dialogue et de promouvoir l’action.

Établissement et diffusion des communications sur les progrès réalisés

1. Communications sur les progrès réalisés. La communication doit comporter les trois éléments ci-après:

a) Une déclaration confirmant l’adhésion au Pacte Mondial; celle-ci doit figurer dans la lettre d’accompagnement ou dans une déclaration ou un message signés du président, du directeur général ou d’un cadre supérieur de l’entreprise;

b) Une description des mesures concrètes que l’entreprise a prises depuis son adhésion au Pacte ou depuis sa dernière communication pour : 1) appliquer les principes du Pacte Mondial et 2) établir des partenariats qui concourent aux grands objectifs des Nations Unies;

c) Une mesure des résultats obtenus ou attendus, en utilisant autant que possible des indicateurs et systèmes d’évaluation du même type que ceux mis au point dans le cadre de l’Initiative Mondiale sur les rapports de performance. Pour un exemple d'indicateurs, voyez le tableau de correspondance entre les principes du Pacte mondial et les indicateurs de performance de la GRI .

La communication doit être incluse dans les rapports de l’entreprise (rapport annuel ou rapport sur l’activité de l’entreprise du point de vue du développement durable). Les entreprises qui ne publient pas ce type de rapport peuvent diffuser leur communication par d’autres moyens – par exemple en l’affichant sur leur site Web – pour permettre à leurs salariés, leurs actionnaires, leurs clients et d’autres protagonistes de prendre connaissance de leurs engagements économiques, sociaux et environnementaux.

2. Affichage des communications sur le Web. Les participants sont tenus d’afficher une version électronique de leur communication ou un lien hypertexte sur le site Web du Pacte Mondial. Le Bureau du Pacte Mondial accepte les communications dans toutes les langues. Vous trouverez à l’adresse http://www.unglobalcompact.org/admin des explications utiles.

Lorsque vous adhérez, le correspondant que vous avez désigné reçoit un courriel dans lequel lui sont communiqués un nom d’utilisateur et un mot de passe qui lui permettront de gérer le fichier de l’entreprise. Pour présenter votre communication, cliquer sur « Submissions », puis « New COP Submission » et remplir le formulaire. Une fois le lien créé, un administrateur du Bureau du Pacte Mondial examinera la communication puis l’affichera sur le site Web du Pacte Mondial.

Programme de différenciation

Le programme de différenciation du Pacte mondial classe les entreprises signataires en fonction de leur niveau de divulgation concernant leurs progrès en matière d’intégration des principes du Pacte mondial, ainsi que de leur contribution aux autres objectifs des Nations Unies.

Le programme s’adresse aux entreprises de tous les niveaux de performances et de divulgation en matière de développement durable. Il leur fournit l'opportunité de commencer et de suivre un processus d'amélioration continue. Il vise également à permettre aux parties prenantes d'évaluer les performances et la divulgation plus facilement et de manière plus complète, tout en tenant compte du contexte d'exploitation unique de chaque entreprise, par exemple, sa taille, son secteur d'activité et sa géographie.

Le programme de différenciation renforce l'objectif du Pacte mondial qui consiste à changer les pratiques des entreprises par le biais de la transparence, du dialogue et de l'examen par les parties prenantes. Le Pacte mondial n'évalue pas lui-même les performances des entreprises. L'objectif est de mettre au point une plateforme publique permettant aux parties prenantes (par exemple, les investisseurs, les employés et/ou les consommateurs) de faire des choix plus éclairés, afin que les entreprises soient à la hauteur de leur engagement envers le Pacte mondial.

Dans le cadre du programme, le bureau du Pacte mondial travaille avec les participants autres que des entreprises et les autres parties prenantes. Ensemble, ils s'engagent auprès des entreprises afin de créer une procédure pertinente permettant d'examiner l'exactitude de leurs divulgations et leurs performances.


 

Deux dimensions

Les niveaux de différenciation sont appliqués annuellement, en fonction des dernières communications sur le progrès déposées et du degré de démonstration des progrès qu'elles contiennent, en suivant deux dimensions critiques :

  • Application du Pacte mondial. Les entreprises doivent progresser continuellement en matière d'application de tous les principes du Pacte mondial, et à terme, utiliser les meilleures pratiques décrites dans le modèle de leadership pour le développement durable des entreprises.
  • Transparence et divulgation. Les entreprises doivent communiquer directement avec leurs parties prenantes et faire preuve de transparence concernant les politiques et les pratiques qu'elles ont mis en place pour gérer les risques et les opportunités liés à la durabilité. Les entreprises doivent également progresser vers l'utilisation de directives normalisées pour rédiger leurs rapports (par exemple le modèle du GRI) et vers la vérification afin, à terme, de fournir des informations intégrées concernant l’aspect financier et la durabilité.

Objectifs du programme

Avec des activités spécifiques sur les deux niveaux, les objectifs du programme de différenciation sont les suivants :

  • Être le moteur d'une amélioration continue, à tous les niveaux de performances et de divulgation, en matière de durabilité.
  • Créer une plateforme d'apprentissage en faisant la promotion des meilleures pratiques pertinentes pour chaque niveau et en mettant en vitrine les réussites des entreprises.
  • Fournir des ressources et des outils pertinents aux entreprises signataires, à tous les niveaux de performances.
  • Reconnaître les progrès des entreprises signataires, compte tenu de leur taille, de leur région et de leur secteur d'activité.
  • Fournir aux parties prenantes une plateforme permettant d'évaluer de manière indépendante les progrès des entreprises, ainsi qu'une procédure valable d'examen par les parties prenantes.